La taille de formation

Réservée aux jeunes arbres, elle permet de mieux les adapter au milieu environnant et d'éviter d'avoir à effectuer des coupes traumatisantes lorsque que ceux-ci seront adultes. Elle empêche l'arbre de développer certains défauts mécaniques préjudiciables pour son avenir.

La taille des bois morts

Elle permet d'éviter la chute de branches mortes sur les usagers et le mobilier urbain dans des zones surplombées par des arbres (jardins, campings, parkings, routes...).

Cette taille peut aussi avoir un effet esthétique, puisqu'elle peut mettre en valeur l'architecture de certains arbres notamment certains résineux (pins, cyprès, cèdres ...), leur donnant un aspect plus "graphique".

Elle peut aussi permettre également d'augmenter la luminosité d'un site, d'une maison, d'un jardin.

La taille de réduction

Cette taille à effectuer dans les règles de l'Art peut être traumatisante pour un arbre si elle est gratuite et mal effectuée.

Elle permet une cohabitation entre un arbre et un obstacle: réduction de branches sur une toiture, fil électrique, lampadaire...

Réduire le volume d'un arbre est une opération qui doit être justifiée car elle demande souvent un suivi sur du long terme et n'est pas anodine pour la santé et l'état mécanique d'un arbre. Il y a d'ailleurs rarement une "bonne" raison de réduire un arbre en hauteur, il s'agit souvent de demandes basées sur des peurs non fondées ou par désir de maîtriser la nature ou son jardin. Il ne faut pas oublier que certaines coupes inappropriées pourront, elles, rendre un arbre dangereux alors qu'initialement sain et sans danger, 

Il vaut mieux avoir un arbre haut et sain qu'un arbre étêté et sujet aux pourritures.

 

Les tailles architecturées : têtes de chat, taille sur prolongement, trognes, rideaux, marquises...

Ces tailles, souvent hivernales, sont en réalité des tailles d'entretien qui permettent de garder un arbre dans un volume souhaité. 

Contrairement à leur aspect esthétique parfois douteux,  elles sont bonnes pour la santé des arbres si elles sont effectuées dans les règles de l'Art à intervalles réguliers.

Les tailles en trogne ou en tête de chat étaient souvent utilisées par nos ancêtres pour la production de fourrage, de bois, de piquets....et marquent encore nos paysages de campagnes.

La taille sanitaire

Cette taille consiste à faire le tour de l'arbre, le débarrasser de ses branches cassées, mortes ou qui frottent entre elles. Elle permet un contrôle, un diagnostic général et visuel de l'arbre et donne à l'arboriste et donc à son propriétaire un indice sur son état de santé et sa vigueur.

La taille de restructuration

Cette taille consiste à intervenir après des élagages traumatisants éffectués par des élagueurs amateurs et/ou sans connaissance ou après des casses importantes dues à des forts coups de vent.

Elle consiste à sélectionner des branches ou des rejets pour redonner une architecture à un arbre.

 

Dans certains cas,  les dégâts sont tels que nous vous conseillons d'abattre l'arbre ou de revenir sur les coupes afin de le convertir en tête de chat (voir les tailles architecturées).

En aucun cas nous ne laissons un arbre mutilé qui pourrait mettre en cause sa tenue mécanique et donc la sécurité de nos clients.

Le haubanage

Il consiste à corder des branches entre elles pour éviter que celle dont on doute de l'ancrage ou de la tenue mécanique cède ou pour qu'elle soit retenue en cas de rupture.

Cette technique peut être très utile pour éviter la coupe de branche de grosse section notamment sur des vieux arbres. 

Il existe plusieurs types de haubans (statiques et dynamiques) dont la résistance est à adapter à ce que l'on veut retenir.

Consultez l'album "Taille" de notre Galerie

EURL SYLVATECH PYLARBRE

hkz.sylvatech@gmail.com

06 21 35 05 84 

Bassin d'Arcachon/ Val de Leyre/ Nord Landes

       

         https://fr-fr.facebook.com/sylvatech/

© 2017 SYLVATECH.